2019 Wildlife Photographer of the World – Winners

Les résultats du Concours Photographe Animalière de l’année sont tombés – Comme évoqué lors d’un dernier article, les lauréats ont été annoncés 15 octobre.

Le concours Photographe animalier de l’année, qui fête ses 55 ans, est géré par le Natural History Museum de Londres. Le concours de cette année a rassemblé quelque 50 000 inscriptions soumises par des photographes professionnels et amateurs du monde entier. Les gagnants seront annoncés le 15 octobre. Les juges choisiront les gagnants selon « la créativité, l’originalité, l’excellence technique », selon un communiqué de presse de NHM. Une sélection d’images hautement recommandées a été publiée lundi par le musée pour aiguiser nos appétits.

Retrouvez tous les résultats sur le site du Natural History Museum.

Le gagnant est le Chinois Yongqing Bao. Yongqing Bao est directeur et photographe écologique principal de l’Association chinoise pour la conservation de la nature dans les montagnes du Qilian, membre de l’Association des photographes Qinghai et secrétaire général adjoint de l’Association des photographes animaliers de la faune du Qinghai. Son travail a été publié dans de nombreux magazines et journaux et primé dans plusieurs concours internationaux.

Cette marmotte himalayenne n’a pas tardé à sortir de son hibernation quand elle a été surprise par une mère renard tibétaine.L’image montre la marmotte terrifiée, traquée par le prédateur en quête de nourriture pour alimenter ses progénitures et Yongqing a réussit a capturé cette attaque – la puissance du prédateur qui découvrait ses dents, la terreur de sa proie, l’intensité de la vie et de la mort gravée sur leur visage.

En tant que mammifère vivant en altitude, la marmotte de l’Himalaya compte sur son épais pelage pour survivre malgré le froid extrême. Au cœur de l’hiver, il passe plus de six mois dans un terrier exceptionnellement profond avec le reste de sa colonie. Les marmottes ne refont généralement pas surface avant le printemps, une occasion à ne pas rater pour les prédateurs affamés.

Le concours « Jeunes » a lui été remporté par le jeune Néozélandais Cruz Erdmann.

Cruz était en train de plonger de nuit avec son père lorsqu’il a vu une paire de calmars à gros récifs dans l’eau peu profonde. L’un d’eux a nagé mais Cruz a rapidement ajusté sa caméra et ses paramètres stroboscopiques, sachant que l’occasion était trop belle pour être manquée. Il tira quatre images du calmar restant avant que celui-ci ne disparaisse aussi dans la noirceur d’encre.

Les calmars de récif Bigfin sont des maîtres du camouflage, ils changent de couleur de carrosserie et de motif en utilisant leurs cellules cutanées réfléchissantes et pigmentées. Ils modifient également leur apparence pour les aider à communiquer. Pendant la parade nuptiale, les mâles et les femelles présentent des schémas complexes indiquant leur volonté de s’accoupler.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de